1. Avant propos

Ce document a pour objectif de satisfaire aux demandes des développeurs ayant besoin de déployer des applications Microsoft Access version 2003.
Quatre autres tutoriels sont disponibles pour les versions 2000 ou 2002 (XP), 2007, 2010, et 2013 sur le forum.

1-1. Remerciements

Je tiens à remercier tout particulièrement Messieurs Maxence Hubiche et Papy Turbo, ainsi que toutes celles et ceux qui ont participé à la relecture de ce document en y incluant leurs remarques.

A l'aide de leur collaboration, j'ai pu construire ce support qui j'espère vous apportera une aide précieuse.

1-2. Contact

Pour tous renseignements complémentaires, veuillez me contacter directement (Argyronet) par MP.

2. Le développement de votre application

Lorsqu'il vous est demandé de développer une application Access, la difficulté à laquelle vous risquez d'être confronté est la mise en place de cette application sur un ou plusieurs postes cibles. Au sein de l'entreprise dans ou pour laquelle vous travaillez, vous avez la responsabilité d'un ou plusieurs projets et de fait, vous participerez de près ou de loin à la mise en œuvre de tous les paramètres pour que vos applications soient opérationnelles.

Les informations contenues dans ce document considèrent le cas suivant :

  1. 1. Vous développez une application à partir de Microsoft Office 2003 Professionnel
  2. 2. Vous êtes en possession de Microsoft Access Developer Extensions qui fait partie des outils Microsoft Visual Studio Tools pour Microsoft Office System.
  3. 3. Les postes clients possèdent ou ne possèdent pas une licence Access 2003 installée.
  4. 4. Vous travailler sur une plate-forme Windows 2000 ou XP


De nombreuses phases de test sont nécessaires avant d'envisager la mise en place sur les postes clients.
Ainsi, vous devez être à même de considérer trois cas de figure en ce qui concerne les applications :

Les applications simples

C'est ce que j'appelle des petites applications de base de données où seul est prédominant le traitement des données. Les formulaires sont pratiques à utiliser mais sans look particulier et sans grande convivialité (§ " Les Comptoirs " exemple fourni en standard), des états lisibles contenant les informations attendues et l'ensemble est géré de façon semi-automatique avec quelques macros ou quelques routines VBA.

L'utilisateur sera alors confronté à une interface pauvre et par le fait, aura pour la majorité, un grand nombre de données à saisir manuellement pour aboutir à ses fins. Le tout fonctionnera en partie avec l'utilisation des menus Access intégrés et l'interface Access en arrière plan.
L'utilisateur pourra au gré de ses besoins, intervenir pour modifier ou créer des requêtes par exemple

Les applications avancées

C'est ce que j'appelle des applications semi-professionnelles de base de données où sont prédominants le coté convivial et " user friendly " de votre application. Le développeur aura conçu un projet propre, doté de fenêtres agréables, inclus des boutons pour automatiser les tâches et créé des menus personnalisés.

L'utilisateur bénéficiera d'un confort d'utilisation très agréable avec de nombreux automatismes, des vérifications systématiques des entrées, des contrôles auto-activés en fonction des types de données saisis.

Les états auront un rendu très soigné, les ruptures des regroupements auront été vérifiées, etc…

L'Application ne contiendra pas ou peu de macros et aucune pour les traitements des données.

Les applications professionnelles

Ce sont mes préférées… C'est le nirvana de l'application avancée. Elles seront dotées des caractéristiques totalement similaires aux précédentes mais seront développées avec une finition irréprochable.

C'est une approche délicate car le développeur doit oublier Access et considérer que son application est totalement indépendante. Par «oublier Accessµ, j'entends pour n'en détailler que quelques-uns, les commandes du type DoMenuItem et l'exploitation des barres d'outils autant que celle des menus contextuels intégrés sont à proscrire voire oublier. Dans l'absolu, cacher l'instance Access pour ne laisser apparaître que l'application elle-même est un must auquel je me prête systématiquement.

Donc, quel que soit le type d'application que vous développerez, il est envisageable que pour leur distribution, vous soyez tenu de fournir un programme d'installation automatisé.

Il est vrai que pour le cas des applications simples, la fourniture du fichier MDB par le biais d'un fichier d'installation automatisé peut paraître exagérée. En fait, si vous n'avez aucun composant (OCX, DLL...) et que tous les postes cibles (utilisateurs) sont équipés d'une version complète d'Access, il suffit de distribuer les fichiers (mdb ou mde). Si votre application, quelle que soit la catégorie dans laquelle elle se range, utilise des composants spéciaux tels que des DLL ou des OCX externes, vous devez faire en sorte que ces derniers soient fournis avec votre projet et qu'ils puissent être inscrits dans la Base de Registre de Windows du poste client.

De plus, si vous envisagez de distribuer vos applications avec le Runtime Microsoft Access 2003, vous devez prendre en considération un certain nombre de paramètres. C'est pour cela que l'usage de l'Assistant Empaquetage et Déploiement peut vous aider considérablement dans cette manœuvre même si vous pouvez envisager la distribution par un autre procédé.

Rappel : Si vous souhaitez empaqueter votre application à l'aide de Microsoft Access 2003 Developer Extensions, l'acquisition de Visual Studio Tools est obligatoire. En revanche, la distribution du runtime quant à elle ne reste libre que si vous possédez Visual Studio Tools même si vous disposez de ce Runtime sur le CD de Microsoft Office Professional édition 2003.

2-1. Les tests à effectuer avant de générer un fichier MDE

Une fois le développement terminé, vous devez lancer une batterie de tests afin d'éliminer toutes les erreurs potentielles.

Le cas typique est souvent l'omission d'un formulaire de démarrage ou celle d'une macro AutoExec ou encore l'omission de certaines références à des objets externes.

2-2. Test de l'application comme si elle était installée sur un poste client

Le jeu de test consiste à exécuter l'application dans une situation identique à celle dans laquelle elle se trouvera après déploiement avec un poste…

2-2-1-1. ...comme s'il était doté de la version complète Microsoft Access

Il ne devrait pas y avoir de grande différence avec le poste de développement depuis lequel vous avez créé l'application.

Le jeu de test consistera alors à naviguer entre les différents formulaires, l'impression des états (attention notamment à l'orientation des états et aussi à la notion d'imprimante par défaut), à l'exécution de l'ensemble des tâches proposées par votre application.

2-2-1-2. ...comme s'il était doté du doté du Runtime Access seul sans version de Microsoft Access

Du fait que certaines fonctions Microsoft Access standards sont masquées ou désactivées dans l'environnement Runtime, vous devez vous assurer que l'application fonctionne correctement dans cet environnement avant de la distribuer.

Pour simuler le Runtime, il suffit de créer un raccourci (sur le bureau de votre poste par exemple) avec la syntaxe suivante:

  • Créez un raccourci pour lancer Microsoft Access.
  • Cliquez sur le raccourci avec le bouton droit de la souris, cliquez ensuite sur Propriétés, puis sur l'onglet Raccourci.
  • Dans la zone Cible, à la suite du chemin du Fichier MSAccess.exe, tapez le chemin de la Base de données à ouvrir puis inscrivez le paramètre /Runtime.

Si le chemin comprend des espaces, placez-le entre guillemets.

Exemple de syntaxe pour un poste utilisateur:

 
Sélectionnez

"C:\Program Files\Microsoft Office\OFFICE11\MSACCESS.EXE" _
"C:\Program Files\ChessCircle\ChessCircle.mdb" /runtime

Ici, je considère que le poste client ne dispose d'aucune version de Microsoft Access mais seulement celle du Runtime correspondant à la version de votre application. Dans ce cas, il n'y a pas plus de procédures de test à effectuer que celles qui sont stipulées en section 9.1.1 ci-avant.

Remarque

Le symbole _ représente la continuité de la ligne de commande du raccourci.

2-2-1-3. ...doté du Runtime Access 2003 conjointement avec une version antérieure de Microsoft Access

Ici, je considère que le poste client dispose d'une version de Microsoft Access antérieure à celle du Runtime qui, lui, correspond à la version 2003 Microsoft Access. Dans ce cas, vous devez mettre en place une syntaxe particulière. Toutefois, l'Assistant Empaquetage et Déploiement 2003 s'en charge à votre place lors du processus d'empaquetage.

Donc, un jeu de tests complet en tentant par exemple d'utiliser un poste de test dédié en y installant par exemple manuellement le Runtime Access 2003 et en y posant votre application et la lancer.

Si vous ne disposez pas d'un poste de test, vous pouvez alors envisager d'installer sur votre propre poste un VMWare® qui vous permettra toutes les fantaisies en matière de simulations.

2-3. Comment et pourquoi convertir en MDE ?

 

A partir du moment où votre application Microsoft Access comporte du code Visual Basic, il est conseillé de l'enregistrer comme fichier MDE.

Cette opération permet de compiler tous les modules et d'empêcher quiconque d'intervenir sur votre code source, celui-ci étant masqué.

Parallèlement à cela, la base de données occupera moins de place sur le disque dur et le fait que le code soit compilé va augmenter les performances de l'ensemble.

2-3-1. Caractéristique d'un MDE:

- Modification, création de formulaires, d'états ou de modules désactivés ;
- Modification, ajout ou suppression des références aux bibliothèques d'objets ou aux bases de données interdites avec bien entendu, l'impossibilité d'intervenir sur le code à l'aide des propriétés ou des méthodes de Microsoft Access ;
- L'importation ou l'exportation d'objets tels que formulaires états ou modules est impossible ;
- Seules les tables ou les requêtes peuvent être exportées ou importées vers ou depuis les bases de donnée ;

Attention, avant de créer un MDE, compilez toujours votre projet à partir du menu Débogage de VBE.

Image non disponible

Dans tous les cas créez systématiquement une copie de sauvegarde de votre fichier MDB avant de procéder à la conversion en MDE et ce par sécurité. Notez qu'il est impossible d'inverser la compilation de mdb en mde, c'est à dire, de récupérer un fichier .mdb à partir d'un fichier .mde !

2-3-1-1. Précisions supplémentaires

Dans la plupart des cas, il est fortement recommandé de scinder votre application en deux bases distinctes à savoir une application frontale qui est le programme utilisateur et l'autre qui représente les données.

Que ce soit en utilisation locale ou en réseau, vous établirez une liaison entre l'application frontale et le fichier MDB contenant les tables. (Clic droit dans la fenêtre de l'onglet Tables et Lier les tables...).

Si l'utilisation est prévue pour être en réseau, vous poserez alors la base de données contenant les tables dans un dossier dédié sur le serveur et établirez la liaison avec l'application frontale depuis cette ressource réseau.

Les liaisons sont inscrites en dur dans l'application frontale.

Prenez donc en compte qu'il est fortement recommandé de générer le MDE avec la liaison réelle des tables comme si vous étiez sur le poste client sans quoi, aucune donnée ne sera disponible au moment de l'installation et une erreur sera levée.

Liaison des tables Microsoft Access.

Pour afficher ou modifier les liaisons de votre Base de données, il vous suffit d'aller dans le menu Outils/Utilitaires de Base de données puis de sélectionner Gestionnaire de tables liées.

Image non disponible

La distribution d'une application dont les données sont liées nécessite que vous preniez la précaution de travailler dans un contexte identique en mode développement. Personnellement, je sais que mon projet sera installé dans C:\Program Files\ChessCircle, donc, je pose ma Base de données contenant les tables dans ce dossier et j'y fais référence par un rattachement dynamique ce qui fait que la liaison n'est jamais rompue.

2-3-2. Création du MDE

Pour générer votre fichier MDE et après avoir vérifié votre code et compilé votre code, vous sélectionnerez dans le menu Outils l'option "Créer un fichier MDE..."

Image non disponible

A cet instant, Microsoft Access vous demandera de confirmer le nom du fichier pour générer votre MDE.

Par défaut, le nom proposé est celui du fichier .mdb mais muni d'une extension .mde.

Vous pouvez ici changer le dossier dans lequel vous souhaitez créer le MDE; Par défaut, ce dossier est celui où a été ouvert l'application.

Vous confirmez par le bouton Enregistrer et le fichier MDE est généré.

2-3-3. Impossibilité de générer un fichier MDE

Il est possible que Microsoft Access ne soit pas en mesure de générer un MDE à partir de votre application et ce pour plusieurs raisons:

  1. 1. La base de données est de version Access 2000 (Vu juste après)
  2. 2. Une erreur dans le code est présente (référence de bibliothèque invalide, erreur de syntaxe, etc.)
  3. 3. La base de données est protégée avec des autorisations au niveau utilisateur
  4. 4. Le projet est protégé par mot de passe au niveau de VBE et vous devez le connaître
  5. 5. La base de données est répliquée et vous êtes tenu de supprimer les propriétés et les tables système répliquées.


Dans tous les cas, un message circonstanciel apparaît mais ne vous dit pas pourquoi.

Image non disponible

Je recommande à tous les développeurs d'envisager de mettre des gestionnaires d'erreurs dans la plupart des procédures.
sauf dans les classes, sous-procédures et certaines librairies et de poser un Option Explicit dans toutes les pages de codes.

2-3-3-1. Votre Base de données est une version de Base de données Microsoft Access 2000.

 

Il n'est pas possible de créer un MDE à partir d'une version 2000 d'une Base de données Microsoft Access ouverte dans Microsoft Access 2003.

Image non disponible

Pour pouvoir créer un MDE à partir d'une Base de données Microsoft Access 2000, il vous faut d'abord la convertir en version 2002-2003. Pour ce faire, fermez votre Base de données en cours (après avoir éventuellement enregistré les changements) et depuis la fenêtre de l'application Microsoft Access, choisissez dans le menu

Outils/Utilitaires de base de données/Convertir une base de données/Vers le format de fichiers Access 2002 - 2003…
Image non disponible

Une fois sélectionnée, Microsoft Access 2003 vous demande de choisir la Base de données à convertir


Vous allez donc dans le dossier concerné.

Image non disponible

La fenêtre disparaît pour réapparaître aussitôt et vous demande de confirmez le nouveau nom du fichier pour la version 2003.

Image non disponible

Il est aussi préférable pour votre propre intérêt de garder le nom d'origine avec un suffixe 2003 comme l'illustre l'image ci-dessous.

Image non disponible

Vous cliquez alors sur Enregistrer

Un message apparaît juste après la génération du MDE qui confirme indirectement que la Base de données a bien été convertie et qu'à ce titre, elle n'est plus accessible avec les versions antérieures d'Access en ce qui concerne le partage de données.

Image non disponible

Attention ! La Base de données à convertir ici était la Base de données frontale. Vous avez peut-être remarqué que le projet illustré ici (ChessCircle) est doté de 2 Base de données. Une frontale nommée ChessCircle.mdb et l'autre ne contenant que les tables ChessCircleData.mdb. Il est alors toujours possible de partager les données avec Access 2000 tant que la Base de données des tables seules reste en version antérieure. Il est évident que la version 2003 de la Base de données frontale nouvellement créée peut accéder sans problème à celle-ci.A vous de savoir si vous voulez convertir l'ensemble ou seulement la Base de données frontale.

Revenir alors à la section traitant la création du MDE.

Image non disponible

Puis attribuez-lui un nom…

Image non disponible

Dans l'Explorateur de fichiers, vous voyez votre fichier MDE.

Image non disponible

2-4. Sécurisation de votre Projet

Ce petit chapitre sur la sécurité est loin d'être exhaustif. Un authentique article sur la sécurité irait beaucoup plus loin… Cette section a pour seul but de vous montrer que la notion de sécurité doit être prise en compte de façon sérieuse.

2-4-1. Sécurisation de votre application

Si vous distribuez votre application d'exécution à des utilisateurs qui disposent de la même version Microsoft Access sur leur machine, plusieurs précautions s'imposent pour protéger votre base de données et ce dans le but d'empêcher les éventuelles modifications des objets et du code ou de perturber par inadvertance le fonctionnement de l'application.

- Sécurisez tous les objets de votre base de données à l'aide de l'Assistant Sécurité fourni avec Microsoft Access. Pour sécuriser parfaitement la base, n'utilisez pas le groupe de travail par défaut défini par le fichier mdw créé lors de l'installation de Microsoft Access.
- Créez votre propre fichier de groupe de travail et donnez-lui un identifiant unique.

- Utilisez des menus et barres d'outils personnalisés dans votre application. Veillez à ne pas inclure de boutons de barre d'outils ou de commandes de menu susceptible de permettre aux utilisateurs d'accéder aux modes Création des objets ou aux fenêtres Macro ou Module.

- Configurez toutes les propriétés de démarrage de la base de données susceptibles de permettre aux utilisateurs d'accéder à la fenêtre Base de données ou au mode Création.

- Donnez à la propriété AllowBypassKey la valeur False pour désactiver la touche Maj. Cette précaution interdit aux utilisateurs d'ignorer les propriétés de démarrage ou la macro AutoExec. Vous trouverez un exemple illustré pour paramétrer la propriété AllowBypassKey par le biais de Visual Basic en cliquant ici...

- Protégez le code Visual Basic par un mot de passe (environnement VBE, menu Outils, Propriétés de Votre projet, onglet Protection)...

Si vous choisissez de mettre en œuvre la protection de votre projet avec la propriété AllowBypassKey, prévoyez pour vous-même une possibilité de désactiver celle-ci sans quoi, vous ne pourrez plus accéder (facilement) à votre application. Par exemple, vous pouvez ajouter un bouton caché dans un formulaire qui permet de passez cette propriété à True.

2-4-2. Les propriétés de protection d'une application:

Il existe plusieurs propriétés dont vous pouvez écrire par programme en VBA l'affectation.

Parmi elles:

  • - Utiliser les touches spéciales d'accès (AllowSpecialKeys),
  • - Autoriser la vue du code sur erreur (AllowBreakIntoCode),
  • - Afficher la fenêtre de base de données (ShowStartupDBWindow)
  • - Autoriser les modifications des barres d'outils/menus (AllowToolbarChanges).

Pour configurer ces propriétés, cliquez sur Démarrage dans le menu Outils ou par programme en VBA.

Si votre base de données contient du code Visual Basic, distribuez-le sous forme de fichier MDE.En effet, le fait d'enregistrer la base de données sous forme de fichier MDE a pour effet de compiler tous les modules, de supprimer le code source modifiable et de compacter la base de données de destination mais aussi le MDE protège aussi (et surtout) les formulaires, les états, etc.

Donc, dans certains cas, si vous souhaitez laisser les utilisateurs la possibilité de créer leurs propres formulaires ou leurs états, ne distribuez pas votre application au format MDE et ne verrouillez pas les options de démarrage...

3. Déploiement et empaquetage de votre application

Vous pouvez envisager deux cas de figure pour le déploiement de vos applications. La section déploiement expliquée dans ce document concerne les deux cas avec ou sans Runtime puisque au final, le principe reste le même:

3-1. Préparation en vue d'exploiter l'application avec le Runtime Microsoft Access 2007.

Si vous souhaitez déployer votre application en vue d'une utilisation avec le Runtime Microsoft Access, quelques précautions sont à prendre :

  1. 1. Que vous ayez, avant de compiler votre application en .MDE, testé votre application en mode Runtime ( vue plus loin dans ce document)
  2. 2. Que vous fassiez en sorte que le Runtime soit installé sur le poste utilisateur.


3-1-1. Préparation en vue d'exploiter l'application avec une licence Microsoft Access.

Si vous souhaitez déployer votre application en vue d'une utilisation avec une licence Microsoft Access, vous devez vérifier que la version de Microsoft Access du poste utilisateur est identique à la vôtre.

3-1-1-1. Comment obtenir des outils nécessaires au déploiement de solutions Microsoft Access ?

Pour pouvoir bénéficier des outils nécessaires au déploiement d'applications Microsoft Access (mais aussi les autres applications Microsoft Office) vous devez disposer du CD Rom de Visual Studio Tools.

Microsoft Visual studio Tools

Microsoft Visual studio Tools est conçu pour les développeurs professionnels qui créent et déploient des solutions avec Microsoft Office 2007. Il leur fournit des outils de productivité pour créer rapidement des solutions, des outils d'intégration qui permettent à ces solutions de fonctionner de façon transparente à partir de données et du Web et enfin, des outils de gestion qui simplifient le déploiement et la gestion des solutions créées avec Microsoft Office 2007.

Visual Studio Tools pour Microsoft Office 2007 apporte puissance et productivité pour les plate formes Visual Studio.NET et Microsoft.NET Framework pour tous les développements et solutions réalisées avec Microsoft Office 2007.

Avec ces technologies, les développeurs pourront désormais utiliser Visual Studio.NET 2007 où il exploiteront le langage Visual Basic.NET ou C Sharp (C#) pour écrire du code et des programmes pour les applications basées sur Word et Excel.

Pour installer Visual Studio Tools, veuillez vous accéder au tutoriel contenant la section Installation de Microsoft Visual studio Tools.

Microsoft Visual studio Tools

Microsoft Visual studio Tools est conçu pour les développeurs professionnels qui créent et déploient des solutions avec Microsoft Office 2003. Il leur fournit des outils de productivité pour créer rapidement des solutions, des outils d'intégration qui permettent à ces solutions de fonctionner de façon transparente à partir de données et du Web et enfin, des outils de gestion qui simplifient le déploiement et la gestion des solutions créées avec Microsoft Office 2003.

Visual Studio Tools pour Microsoft Office 2003 apporte puissance et productivité pour les plate formes Visual Studio.NET et Microsoft.NET Framework pour tous les développements et solutions réalisées avec Microsoft Office 2003.

Avec ces technologies, les développeurs pourront désormais utiliser Visual Studio.NET 2003 où il exploiteront le langage Visual Basic.NET ou C Sharp (C#) pour écrire du code et des programmes pour les applications basées sur Word et Excel.

Pour installer Visual Studio Tools, veuillez vous accéder au tutoriel contenant la section Installation de Microsoft Visual studio Tools.

3-1-2. Qu'apporte Visual Studio Tools et doit-on l'installer ?

Pour pouvoir déployer vos applications Microsoft Access, il vous faut disposer de l'outil de déploiement Microsoft Access 2003 Developer Extensions qui est fourni avec Visual Studio Tools.

Cette application est à installer sur le poste du développeur.

Une fois l'Assistant Empaquetage et Déploiement installé, vous pouvez directement générer un package d'installation de votre projet Microsoft Access.

Pour plus d'informations concernant le déploiement de solutions Microsoft Access, veuillez vous rendre à la Assistant Empaquetage et déploiement..

3-2. Quels sont les outils disponibles dans Visual Studio Tools ?

Visual Studio Tools contient un grand nombre d'outils pour vous assister dans la réalisation et la mise en œuvre de vos projets de développement.

Vous n'êtes pas obligé d'installer Visual Studio Tools pour pouvoir utiliser l'Assistant Empaquetage et Déploiement. En effet, Visual Studio Tools est réservé à l'exploitation de projets où des solutions codées à partir de Visual Studio.NET en Visual Basic.NET ou en C# doivent interagir avec les applications de Microsoft Office 2003.

Seule l'installation de Microsoft Access 2003 Developer Extensions peut suffire à la génération de vos packages Microsoft Access.

Toutefois, Microsoft Access 2003 Developer Extensions fait partie intégrante de la suite Visual Studio Tools et vous oblige à acquérir ce dernier pour exploiter les fonctionnalités de l'Assistant Empaquetage et Déploiement.

3-2-1. Ce que vous devez installer pour générer un Package (Setup.exe)

Microsoft Access 2003 Developer Extensions

Microsoft Access 2003 Developer Extensions est conçu pour les développeurs professionnels qui créent et souhaitent déployer facilement des applications Microsoft Access 2003. Il inclut le Runtime Access permettant de distribuer des applications Microsoft Access sur des postes dépourvus de la version complète de Microsoft Access.

Les développeurs trouveront également des outils avec du code source en vue de créer des routines pour créer des SETUP d'installation professionnels.

Microsoft Access 2003 Developer Extensions est en fait un MDE développé sous Microsoft Access et lancé par l'intermédiaire de la Base de données Microsoft Access elle-même.

3-2-2. Ce qui est recommandé d'installer si vous travaillez et développez en équipe

Visual SourceSafe® 6.0d

Ce nouveau complément, inclus avec Visual Studio Tools, simplifie l'utilisation de la fonctionnalité Visual SourceSafe (VSS) dans l'environnement de développement Office.

C'est une base de données qui sert à stocker vos projets de développements professionnels pour gérer le code source dans un environnement de développement individuel ou en groupe.

Grâce à VSS, vous historisez les versions de vos applications et pouvez à tout moment remonter à une version antérieure, partager ou fusionner un module entre plusieurs applications. VSS propose des outils d'archivage et de recherche et permet de sécuriser vos développements. Les modifications apportées à vos fichiers sont enregistrées et vous pouvez rétablir une version précédente à tout moment. Les membres de votre groupe peuvent voir la dernière version de tous les fichiers, apporter des modifications et enregistrer une nouvelle version dans la base de données. VSS vous aide à gérer vos projets, quel que soit le type des fichiers concernés (fichiers texte, graphiques, binaires, audio ou vidéo) en les enregistrant dans une base de données. Lorsque vous devez partager des fichiers entre deux projets ou plus, la procédure à suivre est rapide et efficace. Lorsque vous ajoutez un fichier dans le système VSS, le fichier est sauvegardé dans la base de données et mis à la disposition d'autres utilisateurs.
VSS facilite le partage et la protection des différentes versions des fichiers.

3-2-3. Ce qu'il n'est pas indispensable d'installer

MSDN™ Library for Visual Studio® .NET 2003

La documentation MSDN apporte la réponse à tous les besoins du développeur: Logiciels, plate formes, informations, librairie et tout ce qui touche au développement en général et en particulier...

C'est une sorte de grosse encyclopédie dans laquelle vous pouvez puiser des informations relatives à tout ce qui constitue tel ou tel objet avec des liens interactifs associés ;

MSDN Library est conçu pour être utilisée spécifiquement avec Visual Studio.NET 2003 et propose un large éventail d'aide et de documentation pour Visual Studio.NET 2003 ainsi que d'autres technologies Microsoft.

Vous n'êtes pas tenu d'installer MSDN Library et vous pourrez l'installer à tout moment ultérieur considérant qu'il requiert aux alentours de 1,3 Go sur votre disque.

3-2-3. Ce qu'il n'est pas utile d'installer

Visio® for Enterprise Architect 2003

Visio est un outil de création de diagrammes de Microsoft Office. Il permet d'aider les développeurs à transformer leurs idées et concepts en schémas organisationnels, techniques ou informatiques. Il permet de créer une grande variété de diagrammes :

  • Diagrammes organisationnels :
    • des Diagrammes de flux
    • des Organigrammes
    • des Barres de planning
    • des Diagrammes de blocs
    • des Matrices marketing ou commerciales…
  • Schémas Techniques :
    • des schémas pour l'Agencement de l'espace
    • des schémas mécaniques, électriques, électroniques, pneumatiques, hydrauliques…
  • Schémas informatiques :
    • des architectures Réseaux
    • des Schémas de Service d'annuaire
    • des schémas de Modélisations de base de données ou de logiciel
    • des plans structurés pour Sites web…

Visual Studio® .NET 2003 Enterprise Architect

Véritable outil de développement de compétition, cette fois Microsoft a tapé très fort. Visual Studio .NET 2003 améliore considérablement la version précédente où était présent Visual Basic 6.0 (Oui, je passe l'historique des versions de Visual Studio.NET 1.0 et 2002)

Il inclut toute une gamme de puissantes fonctionnalités en exploitant les systèmes de modélisations visuels pour les applications complexes d'entreprise…

Vous pourrez concevoir, développer, déboguer et déployer des applications robustes, conviviales et sécurisées pour Microsoft Windows et le surtout pour le Web et tout ce qui touche à l'intégration à travers les services Web XML

Visual Studio.NET 2003 contient une version remodelée du .NET Framework.

Le .NET Framework version 1.1 apporte de nouvelles fonctionnalités. Non content d'être spécifiquement dédié au Web, il peut tout aussi bien s'étendre aux terminaux mobiles comme le Pocket PC et aux terminaux dédiés à Windows CE.NET.

Vous pourrez dès lors concevoir :

- des applications Windows puissantes et très réactives
- des applications Pocket PC puissantes et très réactives
- des applications Web sophistiquées et sécurisées
- des applications Web mobiles sophistiquées et sécurisées
- utiliser des services Web XML dans toutes les applications ci-dessus

Tout en évitant l'exploitation des DLL à technologie COM et surtout en limitant les coûts liés aux problèmes de déploiement et de maintenance.

L'intégration étant devenue un challenge en matière de développement logiciel, Visual Studio.NET permet de concevoir, développer et mettre en production des applications traditionnelles, des sites Web ou des applications pour périphériques mobiles tout en garantissant une intégration quelle que soit leur plate-forme d'exécution.

Visual Studio® .NET 2003 Prerequisites

Je ne vais pas m'étendre sur les pré-requis relatifs à l'installation de Visual Studio Tools et Visual Studio.NET et je vous invite à vous rendre sur la section traitant de l'installation de Visual Studio Tools pour prendre déjà un minimum de connaissance à ce sujet.

En parallèle, vous pouvez lire la rubrique figurant sur le CD Rom de Visual Studio Tools ici :

 
Sélectionnez

../ENAR/README.HTM

4. Présentation de l'Assistant Empaquetage et déploiement

L'outil servant à générer vos packages se nomme Package Wizard autrement dit Assistant Empaquetage et Déploiement ; Il est conçu pour vous aider à déployer des programmes d'installation de vos projets et applications Access 2003 par la génération de fichiers CAB & MSI et d'un programme d'installation (nommé Setup.exe) en vue de les distribuer aux utilisateurs finaux.

Il a été considérablement amélioré en ce qui concerne la mise en œuvre de packages et propose toutes les options que vous deviez définir manuellement dans la version précédente 2000 ce qui offre un gain de temps et une convivialité d'une grande envergure.

Cet assistant peut inclure le Runtime Microsoft Access 2003 si vous savez que les postes clients ne disposent pas de la version complète de Microsoft Access 2003.

L'assistant regroupe tous les composants dont votre application a besoin pour fonctionner et automatise la plupart des tâches de création et de déploiement des fichiers tout en vous laissant la possibilité d'apporter les adaptations nécessaires pour les machines des utilisateurs finaux.

Il n'est toutefois pas obligatoire d'utiliser l'Assistant Empaquetage et Déploiement pour déployer vos applications. Par exemple, InstallShield, Wise et d'autres installateurs gratuits ou payants font cela aussi bien.

5. Déploiement de votre application (avec le Runtime Access 2003)

Pour déployer vos applications avec un programme d'installation, il vous faut utiliser l'Assistant Empaquetage et Déploiement fournit avec Microsoft Access 2003 Developer Extensions. Pour pouvoir bénéficier de l'utilisation de cet outil, vous devez disposer de Visual Studio Tools. Pour installer ce logiciel, veuillez vous rendre à la section Installation de Microsoft Access 2003 Developer Extensions.

5-1. Microsoft Access 2003 Developer Extensions est un simple Assistant

Microsoft Access 2003 Developer est en fait un assistant amélioré qui vous permet de générer un package d'installation de vos applications Microsoft Access 2003 en y incluant éventuellement le Runtime.

5-1-1. Lancer L'Assistant Empaquetage et Déploiement

Vous pouvez exécuter l'assistant empaquetage depuis le menu

 
Sélectionnez

Démarrer/Programme/Microsoft Office/ Microsoft Access 2003 Developer Extensions
Image non disponible

Et y sélectionner Custom Startup Wizard ou Package Wizard.

5-1-2. Démarrage de l'Assistant Empaquetage et Déploiement

Au moment du chargement, cette fenêtre apparaîtra. Il peut sembler surprenant de la part de Microsoft d'impliquer comme dangereux ses propres applications et outils mais en fait, le réflexe de protection se met en route pour toute application chargée et vous avertit ici.

Ceci s'explique par le fait que l'assistant qui est issu de Microsoft Access 2003 Developer Extensions est lui-même développé sous Access et fait appel à un MDE au moment où vous le lancez.

Bien entendu, en cochant la case " Toujours faire confiance aux fichiers de cet éditeur et les ouvrir automatiquement ", vous n'aurez plus d'avertissement.

Vous cliquez alors sur Ouvrir

Image non disponible

5-1-3. Processus de déploiement

L'Assistant crée l'empaquetage et le programme d'installation (setup.exe) correspondant en référençant tous les fichiers requis. A l'issue de cette étape, un ou plusieurs fichiers MSI et CAB vont être créés et accompagnés des fichiers d'installation associés.

Le déploiement d'une application consiste à transférer une application empaquetée vers le support de distribution choisi ou vers un site Web depuis lequel elle pourra être téléchargée. Pour distribuer votre application, vous avez 2 possibilités :
- L'enregistrer sur un support amovible, un lecteur local ou réseau ou encore un site Web,
- Vous pouvez copier manuellement les fichiers sur un CD ROM ou partages réseau ou bien les publier manuellement sur l'emplacement Web approprié.

L'Assistant Empaquetage et déploiement propose des raccourcis et exécute automatiquement certaines des tâches qui vous incombent dans la procédure manuelle de déploiement.

1. Déploiement sur un répertoire

Si vous optez pour un déploiement dans un répertoire, le système vous demande de choisir un répertoire local ou réseau dans lequel copier les fichiers pour qu'ensuite les utilisateurs puissent accéder au programme d'installation.
Par la suite, si vous souhaitez graver l'ensemble sur un CD Rom, vous devrez utiliser un logiciel de gravure approprié.

2. Déploiement sur le Web

Vous pouvez déployer n'importe quel empaquetage sur le Web via FTP.

Les fichiers et répertoires situés dans le répertoire de base local devront être déployés sur le serveur Web avec la même arborescence que ce répertoire de base (en respectant la casse des noms de fichier).

Dès que vous avez cliqué sur le bouton Ouvrir, la fenêtre suivante vous propose de choisir de créer un nouveau modèle de Package ou bien de choisir parmi les modèles existants qui figurent dans la liste.

Parmi les modèles existants se trouvent tous les modèles que vous avez générés antérieurement mais figure également un modèle proposé à titre d'exemple pour la base de données NorthWind.mdb.

Le modèle NWINDPCK n'est présent que pour vous montrer comment il a été généré dans le seul but de vous servir de modèle pour créer le vôtre.

Vous avez également la possibilité d'ajouter des modèles que vous auriez stockés sur un autre ordinateur ou sur tout autre support de manière à les rajouter dans la liste. En effet, il est probable que vous ayez généré des packages dans un autre contexte et que vous souhaitiez les récupérer sur ce même assistant afin de les régénérer de nouveau. Vous cliquerez alors sur le bouton Ajouter (Add).

Image non disponible

A tout moment, vous pouvez revenir en arrière passer directement cette étape ce qui signifie que vous avez accepté les options cochées par défaut.

L'option par défaut est Créer un nouveau modèle (Create a new template).

Cliquez alors sur le bouton Suivant (Next)

A l'étape suivante, l'Assistant Empaquetage et Déploiement vous demande de choisir un fichier de Base de données pour concevoir votre package. Le choix s'établit à partir d'une liste déroulante qui contient tous les fichiers que vous avez déjà exploités auparavant ce qui, dans certains cas, vous permet une sélection rapide du fichier à empaqueter. Bien entendu, lors de la première utilisation, cette liste est vide. Vous pouvez remarquer que chacune des rubriques comporte une petite étoile qui signifie que la rubrique est obligatoire.

Pour plus de commodité, nous allons considérer que la fenêtre est composée de trois zones :
- La première zone détermine le nom du fichier et le répertoire d'installation
- La seconde zone détermine si vous voulez inclure ou non le Runtime
- La troisième zone détermine le chemin dans lequel vous voulez stocker le package et les options associées.

5-1-3-1. Choix du fichier à empaqueter.

Vous devez alors cliquer sur le bouton Parcourir afin d'aller chercher votre fichier dans le dossier correspondant.

Cliquez alors sur le bouton Parcourir (Browse)

Image non disponible

5-1-3-2. Choix du dossier d'installation

Vous pouvez déterminer le chemin initial d'installation du programme. Par défaut, il s'agit bien entendu du répertoire Program Files. Je vous conseille ici de ne pas changer ces options ; la seule chose que vous ayez à faire consiste à choisir le sous-répertoire d'installation.

De manière générale, vous choisissez un sous-répertoire qui porte le nom de votre application.

Dans notre exemple je vais utiliser comme je l'ai fait pour le tutoriel concernant l'empaquetage et le déploiement d'applications Microsoft Access 2000 l'exemple d'application ChessCircle. Je nommerais donc mon sous répertoire ChessCircle.

5-1-3-3. Choix de l'inclusion du Runtime.

C'est également ici que vous allez pouvoir déterminer si vous souhaitez inclure le Runtime Microsoft Access 2003 ou pas.

Pour inclure le Runtime, vous devez cocher la case Inclure le Runtime Microsoft Access (Include Access 2003 Runtime).

Toute application Microsoft installée sur un poste de travail est soumise à une licence. Bien que le Runtime Microsoft Access permette la distribution gratuite et l'exploitation de vos applications développées à travers le mode de fonctionnement équivalent à celui de la version complète de Microsoft Access, il n'en est pas moins doté d'une licence qui se traduit par l'inscription dans le Registre de Windows.

Seule l'installation manuelle du Runtime par le SETUP.EXE ou l'installation de votre application à partir du programme d'installation créé avec l'Assistant Empaquetage Déploiement incluant le Runtime permettent d'apporter automatiquement les modifications voulues.

S'il n'y a aucune clé de licence dans la base de registres Windows, l'application d'exécution ne peut pas être lancée; D'ailleurs, il est fort probable que les icônes spécifiant les fichiers de type MDB ou MDE, caractéristiques des fichiers Microsoft Access, soient dépourvus des illustrations respectives qu'ils reçoivent dès que le Runtime est correctement installé.

5-1-3-4. Choix du dossier de stockage du package des fichiers d'installation

Vous pouvez choisir un emplacement spécifique pour stocker votre package de manière à pouvoir le retrouver facilement. Vous pouvez également déterminer si vous souhaitez concevoir le package sous forme de fichiers compressés (*.CAB) et de les inclure dans ce même répertoire.

Par défaut, le chemin de stockage est un sous dossier de Bureau pour l'utilisateur en cours.

Image non disponible

Prenez en compte que sur l'image précédente, le dossier de stockage est stipulé comme suit:

F:\Documents and Settings\AdminUser\Bureau

Pourquoi Bureau ? Tout simplement c'est définit par défaut par Microsoft et parce que tant que vous n'avez pas spécifié d'autre dossier de destination, ce sera Bureau qui sera pris en compte et pour ce cas de figure, je me suis connecté en tant que AdminUser.

Cela n'a pas d'importance en soit puisqu'il s'agit du dossier généré par l'Assistant Empaquetage et Déploiement. Ce dossier sera situé sur votre bureau à coté des raccourcis déjà présents.

Toutefois, pour un confort d'exploitation, il est conseillé de changer ce dossier.Dans mon exemple, vous verrez que j'ai sélectionné

C:\Data\Access2003\Package

5-1-4. Sélection du fichier de Base de données (Application frontale) à empaqueter

Lorsque vous avez cliqué sur le bouton Parcourir afin de sélectionner le fichier que vous voulez empaqueter, vous pouvez choisir tout type de solution Microsoft Access ayant les extensions spécifiques qui les caractérisent.

Normalement vous êtes censés sélectionner un fichier de type MDE que vous auriez préalablement créé à partir de l'application elle-même. Pour exploiter un fichier de type MDE, il est impératif que vous ayez contrôlé qu'il fonctionne et qu'il ne présente pas d'erreurs, notamment en ce qui concerne le code Visual Basic.

Pour pouvoir créer un fichier de ce type, reportez-vous à la section créer un fichier MDE.

Image non disponible

Au moment de la sélection du fichier, vous devez choisir celui qui fait office d'application et vérifier que celui qui ne contient que les tables est présent également si toutefois votre base est scindée

5-1-5. Définition du sous répertoire d'installation

Une fois que vous avez choisi le fichier empaqueter, il vous reste à définir le sous répertoire d'installation. Pour plus de commodité, je vous conseille faire en sorte que ce dernier porte le nom de votre application.

Image non disponible

En effet, si vous tentez de cliquer sur le bouton Suivant (Next), un message d'information va apparaître en vous spécifiant que vous pouvez ignorer le sous répertoire d'installation seulement si le répertoire d'installation lui-même est Bureau (Desktop) ou Mes documents (My documents).

Image non disponible

Veuillez prendre note qu'il ne faut pas confondre dossier d'installation et dossier de stockage du package:

Le dossier d'installation est le dossier cible qui sera celui ou sera stockée l'application sur le poste Client.

Le dossier de stockage du Package est celui dans lequel se trouve le SETUP.EXE ou plus exactement, celui que vous distribuez pour installer votre application.

Il vous faudrait alors choisir un autre répertoire d'installation principal ce qui est un choix exceptionnel dans un contexte très particulier et mal approprié pour ce cas.

Vous saisissez alors le nom du sous-répertoire en ayant préalablement cliqué dans la zone prévue à cet effet sans exagérer au niveau de sa longueur.

Image non disponible

Vous en profiterez pour cocher la case Inclure le Runtime si toutefois vous souhaitez concevoir un package dédié à un ou plusieurs postes de travail dépourvus d'une licence Microsoft Access 2003.

Je vous rappelle que le Runtime est une version exécutable de Microsoft Access dans laquelle les fonctions de conception ont été retirées.

Enfin, vous pouvez redéfinir le dossier destination dans lequel sera stocké le package. Ici, vous remarquerez que je l'ai modifié : J'ai spécifié que je souhaitais qu'il soit stocké dans le sous dossier Package du dossier racine.

5-1-6. Définition des options de démarrage de votre application

À l'étape suivante il vous est demandé de spécifier si vous voulez inclure un raccourci dans le menu Démarrer de Windows mais également si vous souhaitez inclure un raccourci sur le Bureau.

Vous préciser à cet endroit le nom (faisant office de Titre pour l'installation) que vous voulez affecter à votre raccourci et vous pouvez bien entendu affecter une icône spécifique en la définissant dans la rubrique Icône.

Parallèlement à cela, vous pouvez définir les options de démarrage en ce qui concerne les paramètres.

En effet, vous avez toujours pu constater qu'ils étaient relativement fastidieux de concevoir un raccourci sur le poste client, surtout lorsque ce dernier doit disposer d'options de démarrage particulières :
- Avec un mot de passe
- Un fichier de groupe de travail
- Un mode d'ouverture en mode exclusif ou lecture seule
- Ou toute autre option qui sont à définir pour pouvoir effectuer un démarrage correct votre application.

Tout ceci est maintenant automatisé ce qui présente de sérieux avantages par rapport à l'Assistant Empaquetage et Déploiement de la version 2000.

Vous cocherez alors toutes les options qui vous intéressent:
- Pour les options associées à une zone de texte (vide), vous remplirez les paramètres en conséquence.
- Pour ce qui est du fichier de groupe de travail, vous avez la possibilité de le renseigner en le localisant par le bouton Parcourir (Browse).

Image non disponible

Tous ces paramètres seront appliqués au raccourci créé par le Package.

Cela offre un énorme avantage notamment en ce qui concerne la syntaxe où les éventuelles erreurs de frappe sont courantes et qui plus est, évite d'avoir à créer ces raccourcis manuellement.

Cliquez sur le bouton Suivant (Next)

5-1-7. Détermination des fichiers à ajouter à votre package

La fenêtre de l'étape suivante se compose en deux zones. La partie du haut concerne les fichiers que vous souhaitez inclure dans votre package et la seconde à définir les options de clés dans la Base de Registre.

Pour cette dernière, un niveau expérimenté est requis. Pour plus d'informations concernant la Base de Registre, il vous faut comprendre le concept et la structure de cette dernière. Si toutefois vous ignorez totalement ou partiellement son fonctionnement, je vous conseille de laisser les options par défaut.

Normalement vous n'avez pas à toucher ces options puisque lorsque vous installez une application, par défaut, un certain nombre de données et de paramètres se logent dans les sections HKEY_CLASSES_ROOT, d'autres dans les HKEY_CURRENT_USER et enfin tout ce qui concerne le programme lui-même dans les sections HKEY_LOCAL_MACHINE.

Lorsque vous empaquetez une solution Microsoft Access, la base de données est incluse accompagnée des bibliothèques et composants utilisés par votre projet. Si toutefois vous avez choisi d'inclure le Runtime dans le package, tous les fichiers nécessaires qui en dépendent y seront également inclus (ils ne sont qu'au nombre de deux).

En revanche, les autres fichiers qui concernent plus particulièrement votre application, à savoir les fichiers d'aide, les éventuels documents annexes, les images, les icônes et tout autre type de fichiers dont votre application a besoin pour fonctionner ne sont pas prévus dans le package. Il vous faut alors les inclure manuellement en les sélectionnant comme vous avez sélectionné préalablement le fichier à empaqueter.
- Pour pouvoir ajouter les fichiers il suffit de cliquer sur le bouton Ajouter (Add)
- Pour pouvoir supprimer un fichier qui a été ajouté à la liste il suffit de cliquer sur le bouton Supprimer (Remove)
- Pour pouvoir supprimer l'ensemble des fichiers qui ont été ajoutés à la liste il suffit de cliquer sur le bouton Supprimer tout (Remove all)

Image non disponible

Si vous n'avez pas prévu d'écran de démarrage pour votre application il est possible d'en définir un en sélectionnant une image au format BMP (Bitmap). Personnellement je vais laisser cette option vide tout simplement parce que je préfère définir moi-même un écran démarrage à partir d'un formulaire Microsoft Access temporisé. Pour plus d'informations en ce qui concerne la définition d'un écran de démarrage je vous invite à vous rendre à la section Spécification d'un formulaire de démarrage et des options de démarrage.

5-1-8. Sélection des fichiers à ajouter à votre Package

Une fois que vous avez sélectionné tous les fichiers à inclure avec votre package, ceux-ci apparaissent un à un dans la liste avec respectivement leur chemin source, leur nom et une zone dédiée à l'installation dans un sous répertoire spécifique.

Image non disponible

La troisième colonne est réservée à la définition du sous-répertoire cible dans lequel il sera installé. En effet, lors de l'installation d'une application, le SETUP dépose les fichiers dans différents répertoires selon leur source d'origine.

Par exemple, les Bibliothèques de Liaison Dynamique (Dll) et les composants OCX et ActiveX sont (sauf cas particulier) en général stockés dans le répertoire System32 de Windows.

Pour les autres fichiers, ils seront installés le répertoire de l'application elle-même.

 
Sélectionnez

%Lecteur%\Program files\ %Nom de répertoire de votre Application%
				

Lorsque vous sélectionnez les fichiers à inclure dans votre package, ceux-ci se trouvent dans un certain répertoire. La source dans laquelle ils ont été puisés défini le répertoire cible.

Vous pouvez par exemple définir que vous souhaitez stocker les fichiers d'aide dans le dossier ..\Aide et les images dans le dossier ..\Images.

Les fichiers sélectionnés apparaissent dans la liste…

Image non disponible

5-1-8-1. Suppression d'un fichier de la liste

Vous pouvez supprimer un fichier ajouté par erreur. Dans tous les cas, une confirmation vous sera demandée.

Image non disponible

Il en sera de même pour la suppression de l'ensemble des fichiers…

Image non disponible

5-1-9. Définition des propriétés de votre application dans package d'installation

A cette étape vous devez donner un nom à votre produit comme c'est le cas pour toute application installée sur un ordinateur. Cette définition permet donc d'identifier le produit

Par ailleurs, vous devez définir le langage utilisé par cette application.

Aussi, à chaque fois que vous définissez un nouveau package, l'Assistant Empaquetage Déploiement de Microsoft Access définit un numéro unique appelé GUID aussi bien pour le Produit que pour sa Mise à Jour.

Vous devez également déterminer un Titre et une Description pour ce qui concerne les caractéristiques (Features) d'installation au cas où l'utilisateur choisirait une installation personnalisée.

Vous pouvez enfin inclure un fichier de clause de licence de l'utilisateur final, (EULA), un fichier d'image définissant l'arrière plan au moment de l'installation éventuellement associée à une bannière. Pour ces deux derniers, vous serez tenu de respecter la résolution respectivement proposée à 495 x 312 et 495 x 59 pixels et aux formats BMP, DIB, JPG ou GIF.

Image non disponible

5-1-10. Détermination de la langue

Vous devez définir le langage utilisé par votre application. Vous ne pourrez pas cliquer sur le bouton Suivant tant que vous n'aurez pas défini la langue.

Pour ce faire, choisissez-la dans la liste comme le spécifie l'image ci-dessous.

J'ai été contraint de choisir "English" du fait que le programme utilisé est en anglais. Je précise ici que les outils ayant servis à la génération de ce document sont méli-mélo anglais et français. Vous ne serez pas confronté à cette situation en cas d'acquisition d'une version française du produit.

Image non disponible

Munissez-vous alors du CD Rom de Microsoft Office Professionnel 2003 et insérez-le dans votre lecteur…

Cliquez alors sur Oui…

Image non disponible

Puis localisez ensuite le fichier Setup.exe situé dans le dossier :

 
Sélectionnez

D:\FRENCH\OFFICE_SYSTEM\OFFICEPRO2003
				

D:\ est ici, mon lecteur de CD

Image non disponible

5-1-11. Inscription des informations relatives à une installation personnalisée

Cette Description permet d'obtenir les détails (ceux que vous aurez spécifiés) en cas d'installation personnalisée.

Image non disponible

Vous devez alors être assez concis si possible.

Une installation personnalisée est une installation réservée en générale aux personnes ayant un niveau de compétence avancée en matière d'informatique et plus particulièrement de Windows.

Elle donne droit à définir manuellement des paramètres qui sont définis par défaut par le Setup.

Chaque fois vous installez une application Microsoft, vous avez le choix entre différents modes, les plus courant étant Par défaut, Personnalisé et Minimum

Notez ici qu'il est exceptionnel d'avoir à définir des options pour une installation personnalisée pour une application Microsoft Access.

5-1-12. Définition des informations de version de l'application.

C'est à cette étape que vous précisez un certain nombre d'informations relatives à la version de votre application et tout ce qui concerne son support notamment la personne à contacter.

Image non disponible

Vous devez également préciser les informations devant figurer dans l'Explorateur de fichiers.

5-1-13. Sauvegarde du modèle et génération du Package

C'est ici la dernière étape et l'Assistant Empaquetage et Déploiement vous propose de sauvegarder votre modèle dans le seul but de pouvoir le réutiliser.

Cette opération équivaut à l'opération de sauvegarde des scripts dans la version l'Assistant Empaquetage et Déploiement pour Office 2000. La seule différence réside dans le fait qu'ici, le fichier généré est au format XML.

Image non disponible

Vous pouvez également générer un fichier Batch1 (*.bat) qui vous permettra de lancer l'assistant directement sur le modèle que nous sommes en train de concevoir en vue de le régénérer ou le modifier. Le nom du fichier batch sera défini à partir du nom que vous avez inscrit comme Titre. Dans notre cas, le nom sera ChessCircle.bat.

5-1-14. Sauvegarde de modèle

Le modèle sera sauvegardé dans le dossier suivant :

 
Sélectionnez

F:\Documents and Settings\Nom de l'utilisateur\Application Data\Microsoft\Access\ADE11\Templates\PKW\ChessCircle.xml
				

Concernant le fichier Bat, il est sauvegardé dans le dossier que vous avez défini

Image non disponible

5-1-15. Génération du Package

Cliquez alors sur Terminer (Finish) et une fenêtre (assez mal venue, je trouve ici qu'une petite barre de progression dans le formulaire aurait été appréciée) apparaît sans aucune information, juste le temps de la génération du package.

Image non disponible

5-1-16. Fin du processus.

Une fois le package généré, un message de succès s'affiche.

Image non disponible

5-1-17. Vérification du Package généré

Dans le dossier que vous avez défini se trouvent les fichiers nécessaires à l'installation de votre application.

Image non disponible

Dans le sous répertoire Files se trouvent les fichiers MSI de votre application ainsi que le Runtime si vous l'avez inclu à votre package.

Image non disponible

5-1-18. Création d'un fichier AutoRun pour votre CDRom

Vous n'avez plus besoin (contrairement à la version de l'Assistant Empaquetage et Déploiement 2000) de générer un fichier AutoRun pour votre Package si toutefois vous proposez un CD Rom d'installation.

En effet, l'Assistant Empaquetage et Déploiement 2003 génère un fichier AutoRun.inf pour vous ce qui permet au programme d'installation d'être lancé automatiquement à condition que le Service de Notification d'Insertion de CD sur le poste client soit activé.

Ce fichier est à poser sur la racine du CDRom gravé avec votre projet.

5-1-18-1. Pour concevoir un fichier Autorun manuellement

Si toutefois vous souhaitez créer votre propre fichier Autorun, prenez un éditeur de texte comme Notepad ou autre et inscrivez-y au minimum les lignes de code correspondant à vos paramètres comme dans l'exemple suivant :

 
Sélectionnez

[autorun]
open = Setup.exe
icon = ChessCircle.ico
				

Il est bien entendu que le programme setup.exe tout comme l'icône ChessCircle.ico se situent eux aussi sur la racine du CD Rom si vous stipulez le contenu comme tel. Vous enregistrez ensuite ce fichier sous le nom Autorun.inf et l'incorporez dans la liste des fichiers de votre programme de gravure de CDRom.

6. Evolution de votre Package

6-1. Gestion des modèles de l'Assistant

Lorsque vous travaillez dans l'Assistant Empaquetage et déploiement, vous pouvez créer et stocker des Modèles en cours de génération. Un modèle est un fichier XML dont l'extension est adepsws. Il contient les sélections et définitions que vous avez effectuées au cours d'une session d'empaquetage ou de déploiement (ce que l'on a vu juste avant). Vous pouvez alors réutiliser un empaquetage lors de sessions ultérieures de l'Assistant pour le même projet.

L'utilisation des modèles assure des gains de temps intéressants.

Chaque fois que vous créez un empaquetage, il est recommandé de sauvegarder la procédure dans un Modèle..

6-1-1. Avec cette option, vous pouvez effectuer diverses opérations

- Visualiser la liste de tous les modèles d'empaquetage et de déploiement.
- Renommer un modèle
- Créer une copie d'un modèle sous un nouveau nom.
- Supprimer un modèle dont vous n'avez plus besoin.

Lorsque vous supprimez un modèle d'empaquetage, l'option de déploiement de l'Assistant Empaquetage et déploiement ne reconnaît plus l'empaquetage créé à partir de ce modèle

Pour pouvoir le déployer, vous devez empaqueter de nouveau ce projet. Veillez donc à ne supprimer que les modèles dont vous êtes sûr de ne plus avoir besoin.

6-2. Modification ou évolution de votre projet

Il est très probable que vous ayez à faire évoluer certaines fonctionnalités de votre projet.

Dans ce cas, il faudra le redéployer sur le poste client si vous avez ajouté des composants ou référencé une DLL qui n'y figuraient pas dans la version initiale

Ceci peut être un inconvénient car il sera alors indispensable de désinstaller l'application initiale sur le dit poste. En effet, si l'on souhaite travailler "proprement", il ne faut ne jamais réinstaller une application sans l'avoir entièrement désinstallée au préalable, parce qu'il ne sera généralement plus possible désinstaller (proprement) la (les) précédente(s) application(s) si plusieurs installations hétérogènes se sont succédées sans qu'elles aient été désinstallées d'abord.

Il est à noter alors que si votre client ou les postes concernés fonctionnaient avec le Runtime Microsoft Access, la désinstallation de l'application ne supprime pas le Runtime.

Sinon, il est vrai que dans 90% des cas, la simple fourniture du fichier MDE (ou MDB si vous n'avez pas créé de MDE, ce qui n'est pas forcément conseillé) à copier dans le répertoire de destination est suffisante.
Là, vous pouvez donc procéder à la mise à niveau de votre application sur le poste client par la distribution à travers un petit VBScript ou un simple fichier .bat que vous rédigerez et testerez auparavant.

Cela reste la méthode de loin la plus rapide, surtout en réseau sur de nombreux postes tous identiques...

6-2-1. Modification de votre projet

Si vous êtes amené à modifier votre application de Base de données, il vous faut intervenir sur l'application mdb qui en est la source.

Vous ouvrez donc votre base MDB, apportez les corrections ou les suppléments nécessaires, protégez ensuite votre projet au niveau du code VBA même si le projet doit être compilé dans un MDE.

De là, vous enregistrez le tout pour enfin générer un nouveau fichier MDE.

Le nouveau fichier MDE que vous venez de générer, ainsi que tous les fichiers que vous avez modifiés (fichiers d'aide, images…), sont censés être resté dans le répertoire source d'origine.

Si toutefois vous avez modifié un fichier quelconque dans un autre répertoire, il vous faudra le copier dans le dossier source de l'application afin de remplacer l'existant de manière à ce que l'Assistant Empaquetage et Déploiement le prenne en considération.

Tous les fichiers que vous modifiez dans ce répertoire doivent porter le même nom que les fichiers ayant été ajoutés au package.

Si vous avez glissé des fichiers qui n'étaient à l'origine pas prévus dans le package, vous devrez les ajouter manuellement lors de la session de l'Assistant Empaquetage et Déploiement, sans quoi, ils ne seront pas pris en compte lors de la regénération du package.

6-2-2. Réempaquetage de votre projet modifié

L'Assistant Empaquetage et Déploiement permet de régénérer rapidement votre jeu de fichier CAB et MSI à partir d'un simple fichier Batch que vous avez sauvegardé. Si vous ne disposez pas de fichier Batch, vous devrez alors lancer l'Assistant Empaquetage et Déploiement à partir du menu Démarrer comme pour une première utilisation mais cette fois, en sélectionnant votre modèle. Ce fichier batch porte le nom de votre projet ou plutôt celui que vous avez stipulé en tant que Titre durant les étapes de génération de votre empaquetage.

Si vous avez modifié votre MDE au niveau des DLL et autres composants, il est indispensable de fournir un nouveau SETUP.EXE plutôt que de fournir seulement la copie du MDE

6-3. Régénération du package à l'aide d'un fichier Batch

Sélectionnez alors ce fichier puis appuyez sur la touche Entrée ou bien effectuez un double clic dessus.

Image non disponible

Que vous ayez lancé depuis le fichier Batch ou depuis l'assistant, le processus reste le même sauf que depuis l'assistant, vous êtes tenus de sélectionner le modèle correspondant.

6-3-1. Lancement de l'Assistant Empaquetage et Déploiement 2003

Pour régénérer votre jeu de fichiers CAB et MSI accompagné du setup.exe correspondant:

- Compilez votre projet puis générer un nouveau MDE
- Puis, depuis l'Explorateur, pointez le fichier qui porte le nom de votre application suivi d'une extension bat.
Pour l'exemple de ce document, il s'agit de ChessCircle.bat ou bien lancez l'Assistant Empaquetage et Déploiement depuis le menu Démarrer…

Vous obtenez alors…

Image non disponible

Vous pouvez faire en sorte que cette fenêtre n'apparaisse plus et basculer directement à l'exploitation du Package en cochant la case Skip the welcome screen

6-3-2. Sélection du modèle en vue d'une régénération

Dans la liste des modèles figurent le modèle que vous avez sauvegardé précédemment et c'est celui-ci que vous sélectionnez. Vous cliquez alors sur le bouton Suivant (Next)

Image non disponible

Dans le cas où vous auriez simplement besoin de générer le Package parce que vous avez égaré, effacé ou que ce dernier ait été stocké sur un volume défectueux et que vous avez la certitude que le modèle est correct, alors vous pouvez dès cette fenêtre cliquer sur Terminer. En effet, la régénération s'effectuera directement avec tous les paramètres que vous avez stipulés dans le modèle.

Cliquez alors sur le bouton Suivant (Next)…

6-3-3. Modification des paramètres du fichier de destination.

Vous pouvez modifier un certain nombre de paramètres pour éventuellement les redéfinir. Si vous cochez la case Enlever le code source (Remove source code), un nouveau MDE sera créé en lieu et place du chemin que vous avez défini comme destination. Il est toutefois recommandé dans ce cas de sélectionner le MDB comme fichier source dans la première rubrique.

Vous pouvez remarquer qu'une petite différence existe entre les assistants Package Wizard et Custom Startup Wizard.

Package Wizard doit être utilisé pour une exploitation directe alors que Custom Startup Wizard sera utilisé dans le cadre d'une génération un peu plus assistée.

Image non disponible

Attention !

Si vous avez choisi de régénérer le MDE, l'Assistant Empaquetage et Déploiement va lancer votre application. Si durant le processus de chargement de la Base de données sont déclenchées un certain nombre d'opérations que vous ne souhaitiez pas à ce moment là, ne cochez pas cette case et compilez votre application puis générez votre MDE manuellement en maintenant la touche Shift appuyée durant la génération.

Le maintient de la touche Shift provoque l'arrêt des éventuelles macros AutoExec.

Je précise ici que si vous avez mis en place une routine de sécurité visant à ignorer la touche Shift au démarrage, vous ne pourrez pas empêcher le processus, que vous ne souhaitiez pas déclencher, de s'exécuter.

Dans mon cas personnel, lorsque j'appuie sur suivant et du fait que j'ai coché l'option pour régénérer le MDE, mon application se lance. Toutefois, à l'intérieure du code figure une procédure qui affecte dynamiquement la propriété relative à la touche Shift.

Image non disponible

6-3-3-1. Ajouter une Signature Numérique à votre projet

Si vous cochez la case Ajouter une Signature Numérique (Add Digital Signature), cela signifie que votre application Access 2003 doit s'exécuter sans les avertissements de sécurité lorsque ouvre celle-ci.

Quelle que soit la méthode que vous sélectionnez pour obtenir une signature numérique, la compagnie affiliée vous fournira un code de signature Code Sign.

Vous pouvez également utiliser des signatures numériques générées à l'aide d'outils issus de serveurs de certificats Microsoft inclus par exemple avec Microsoft Windows NT 4.0 Option Pack, Microsoft Windows 2000 Server ou Microsoft Windows Server 2003.

Pour obtenir la liste des membres à même de vous délivrer une signature numérique, rendez vous à cette page.

6-3-3-1-1. Comment ajouter une signature numérique depuis l'Assistant ?

Allez jusqu'au bout de l'Assistant (Terminer) sans omettre de sauver votre modèle, après quoi, vous recevez ce message:

Image non disponible

- Cliquez alors sur OK. - La boîte de dialogue ci-dessous vous permet de sélectionner un certificat… - Cliquez alors sur Choisir

Image non disponible

Sélectionnez ensuite l'un des certificats disponibles et puis cliquez sur OK

Image non disponible

Fermez l'instance d'Access 2003 que l'Assistant a ouvert puis donner la réponse à la question en correspondance à que vous souhaiteriez répondre lorsque vous êtes invité à ouvrir cette application.

6-3-3-1-2. Ajout d'une signature numérique depuis votre projet

Vous n'êtes pas tenus d'ajouter une signature depuis l'assistant. Aussi, le mieux est de l'ajouter au projet puis d'empaqueter le projet ensuite.

Pour ce faire, ouvrez votre application à partir de Microsoft Access 2003 et activez Visual Basic Editor… Depuis le menu Outils, sélectionnez l'option Signature électronique

Image non disponible

Après quoi, vous sélectionnerez le certificat comme stipulé ci-avant.

6-3-3-1-3. Approbation de la signature

La signature numérique ne peut pas être approuvée automatiquement. Afin d'approuver automatiquement la signature numérique, vous devez ouvrir votre application depuis Microsoft Access.

Si le message suivant s'affiche cliquez sur Oui

Image non disponible

Dans la boîte de dialogue Avertissement de sécurité suivante, cliquez sur Détails et affichez le certificat en cliquant sur le bouton approprié. Une nouvelle boîte de dialogue Certificat de dialogue apparaît.

  • Cliquez sur l'onglet Chemin d'accès de certification
  • Sélectionnez alors sur le Chemin d'accès de certification, qui possède un X rouge et cliquez sur Afficher le certificat
  • Dans la fenêtre suivante nommée Certificat de dialogue, cliquez sur Installer le certificat puis cliquez sur Suivant
  • Cochez la case «Choisir automatiquement...selon le type de certificat»
  • Cliquez sur Suivant puis sur Terminer
  • Cliquez sur Oui lorsque vous êtes invité à ajouter le certificat à Root Store
  • Cliquez sur quatre fois sur OK jusqu'à la nouvelle apparition de la boîte de dialogue Avertissement de sécurité
  • Cliquez sur Annuler ou cliquez sur Ouvrir selon votre besoin en l'état actuel.
  • La prochaine fois que vous ouvrirez cette Base de données, vous pouvez alors sélectionner la case " Toujours faites confiance aux fichiers de ce fournisseur et l'ouvrir automatiquement"

6-3-4. Vérification des options de démarrage

Depuis cette fenêtre, vous pouvez définir et vérifier les options de démarrage de votre application comme vous l'auriez fait depuis Microsoft Access lui-même à l'aide du menu Outils/Démarrage.

Image non disponible

Vous pouvez également vérifier la compatibilité du code, les expressions bloquées et les éventuelles références manquantes.

La méthode de blocage Sandbox boxe est un système issu du nouveau moteur de Jet 4.0 permettant de bloquer les fonctions susceptibles d'être dangereuses. Cliquez sur le bouton Afficher la fenêtre Démarrage (Show dialog startup)…

Vous reconnaissez la fenêtre, bien évidemment, c'est la même.

Image non disponible

6-3-5. Fin de processus de régénération

Comme lors de la création d'un Package, la dernière fenêtre vous autorisant à sauvegarder le modèle et créer un fichier Batch apparaît.

Image non disponible

Cliquez alors sur Terminer (Finish)…

Si vous avez choisi de régénérer le MDE, la fenêtre ci-dessous sera affichée pour vous inviter à ouvrir ou non votre application au format MDE.

Image non disponible

Il peut être utile de le lancer si ce n'est pour vérifier qu'il fonctionne aussi bien que votre MDB et qu'il n'y a pas de mauvaises surprises…

6-4. Enregistrement de votre Package sur une source d'installation

Lorsque votre package est prêt, vous pouvez le stocker sur une source réseau, un CD Rom afin de faire en sorte qu'il puisse être installé sur un poste client. Vous pourrez également inclure d'autres fichiers comme par exemple Acrobat Reader pour le cas où vous fourniriez un guide d'utilisation au format PDF.

En tout état de cause, votre package doit contenir au minimum les éléments suivants :

- Setup.exe

Image non disponible

Le dossier Files dans lequel se trouve le fichier MSI de votre projet et un dossier Setup qui contient un fichier INI correspondant.
(pour cet exemple ChessCir.MSI)

Le dossier Setup ne contient plus, comme dans la version précédente de l'Assistant Empaquetage et Déploiement pour Office 2000,
les fichiers inclus dans le CAB.

Et si vous avez prévu de proposer l'installation du Runtime, le dossier Files contiendra alors :

- ACCESSRT.CAB
- ACCESSRT.MSI
- Et bien entendu, le MSI de l'application à installer…

Image non disponible

7. Tester son programme d'installation

Une fois que vous avez terminé le processus d'empaquetage et produit des supports de distribution pour votre application, vous devez tester votre programme d'installation.

Pour ce test, choisissez une machine qui ne dispose pas déjà des fichiers de votre application ni des contrôles ActiveX requis par celle-ci. De plus, il est conseillé de tester l'installation sur différents les systèmes d'exploitation.

Vous pouvez pour ce genre d'opérations envisager d'utiliser des logiciels de Machines Virtuelles comme VMWare® qui s'avèrent être d'un grand secours pour des simulations multiples et ce, sur plusieurs systèmes d'exploitation.

7-1. Pour tester votre programme d'installation depuis un CD ROM ou un volume

Insérez le CD?ROM dans le lecteur approprié…

ou bien,

Depuis le bureau, sélectionnez le menu Démarrer, choisissez Exécuter, puis tapez D:\setup.exeD:\ est le lecteur source…

ou encore

Cliquez deux fois sur Setup.exe depuis l'Explorateur de fichiers.

8. Exemple d'installation sur un poste client

Si vous installez depuis un CD Rom et que la notification d'insertion automatique est activée, la procédure d'installation automatique est lancée.

Sinon, vous devrez accéder manuellement et à partir de l'Explorateur de Fichiers sur le CD Rom ou depuis la source d'installation du disque dur ou du réseau et localiser le fichier SETUP.EXE.

Image non disponible

8-1. Cas de figure où l'on souhaite installer le Runtime sur le poste

Pour le cas de figure qui suit, je suppose bien évidemment que vous avez embarqué le Runtime dans le package d'installation considérerant que le client ne possède pas de licence Microsoft Access 2003.

Image non disponible

Vous double-cliquerez alors sur le fichier Setup.exe et la procédure se lance aussitôt.

8-1-1. Etape 1 : Exécution du Setup

L'Installer va donc installer d'abord le Runtime puis l'application suivie de toutes les opérations de mise à niveau de Windows et notamment la Base de registre…

Image non disponible

8-1-2. Etape 2 : Coordonnées de l'utilisateur et de la société

A ce stade vous seront demandés les noms et société de l'utilisateur ou plus précisément les informations relatives au poste de travail.

Image non disponible

8-1-3. Etape 3 : Mode d'installation (Typique ou personnalisée)

Choisissez ici le mode d'installation (Typique ou personnalisée) ; Comme je vous l'ai précisé au moment de la génération du package, il est très exceptionnel d'avoir à définir une installation personnalisée pour une application Microsoft Access. L'option par défaut étant Typique, cliquez alors sur Typique.

Image non disponible

8-1-4. Etape 4 : Démarrage de l'installation

Ici vous validez le lancement de l'installation. Cette étape étant la dernière, vous ne pourrez pas revenir en arrière après avoir cliqué sur Installer (Install).

Image non disponible

8-1-5. Etape 5 : Démarrage de l'installation

La barre de progression indique le niveau d'installation et mentionne de temps à autres les différentes étapes du processus.

Image non disponible

A tout moment vous pouvez annuler la procédure en cliquant sur Cancel.

8-1-6. Etape 6 : Fin de l'installation

Lorsque l'installation est terminée, cette fenêtre s'affiche ; Vous cliquez alors sur Terminer (Finish) et la fenêtre disparaît.

Image non disponible

8-1-7. Etape 7 : Repérage des éléments installés

Si vous avez coché les options appropriées, alors un raccourci sur le Bureau et dans le menu Démarrer sont accessibles. Il vous suffit de les ouvrir pour accéder à l'application.

Raccourci sur le Bureau Raccourci dans le Menu Démarrer
Image non disponible Image non disponible

8-2. Cas de figure où le Runtime ou Microsoft Access sont déjà présents sur le poste

Pour ce cas de figure, il est supposé que le Runtime ou bien une version complète de Microsoft Access sont déjà installés sur le poste client. Il sera alors inutile d'inclure le Runtime dans votre Package d'installation généré par l'Assistant Empaquetage et Déploiement mais dans le doute, laisser-le tout de même...

Bien entendu, vous devrez vous assurer que la version de Microsoft Access ou celle du Runtime correspondent bien à la vôtre.

Dans tous ls cas, le Setup se charge de déterminer s'il faut ou non installer le Runtime.

Le runtime 2003 ne sera pas installé si le Setup détecte une version existante de Microsoft Access 2003.

La procédure d'installation sera alors plus rapide et démarrera directement ici.

8-3. Modification / Personnalisation du programme d'installation Setup.exe

Le setup d'installation est un programme écrit à partir de Microsoft Access 2003 et exploite un fichier MDE non modifiable.
Pour les curieux, la version MDB est accessible et modifiable mais envisager de régénérer un Assistant reste à la portée de celles et ceux qui maîtrisent totalement la chose...

 
Sélectionnez

"C:\Program Files\Microsoft Office\OFFICE11\MSACCESS.EXE" _
"C:\Program Files\Microsoft Office\ADE11\WZADE.MDE" /runtime /ro /x macStartPKW

Il n'est donc pas recommandé de modifier sa structure.

9. Les tests à effectuer sur un poste de test

Une fois l'installation terminée, exécutez le programme installé pour vous assurer de son bon fonctionnement.

En général, vous n'êtes pas à l'abri de surprises inattendues et c'est le meilleur moyen de s'en rendre compte avant de délivrer le package à votre client ou à l'équipe d'utilisateurs de votre entreprise.

Veuillez alors revenir à la section 2 relatant des tests préalables.

9-1. Test de l'application installée sur un poste…

Le jeu de test consiste à exécuter votre application depuis le poste sur lequel vous l'avez installée…

9-1-1. ...doté de la version complète de Microsoft Access

Il ne devrait pas y avoir de grande différence avec le poste de développement depuis lequel vous avez créé l'application.

Le jeu de test consistera alors à naviguer entre les différents formulaires, l'impression des états (attention notamment à l'orientation des états et aussi à la notion d'imprimante par défaut), à l'exécution de l'ensemble des tâches proposées par votre application.

9-1-2. ...doté du Runtime Access seul sans aucune version de Microsoft Access

Si le poste client ne dispose pas d'une version complète de Microsoft Access, il semble évident que vous avez embarqué le Runtime dans le package d'installation SETUP.EXE. Le Runtime est alors résidant sur le poste client et se comporte comme si une version d'Access était installée sauf que celle-ci est dépourvue des fonctionnalités de conception.

Dans ce cas, il n'y a pas plus de procédures de test à effectuer que celles qui sont stipulées en section 9.1.1 ci-avant.

9-1-3. ...doté du Runtime Access conjointement avec une version différente de Microsoft Access

Ici, il est considèré que le poste client dispose d'une version de Microsoft Access antérieure à celle du Runtime qui, lui, correspond à la version de votre application.

Dans ce cas, vous devez mettre en place une syntaxe particulière car l'Assistant Empaquetage et Déploiement 2000 ne génère pas de raccourci approprié pour ce cas de figure.

Pour ce faire, soit vous le créez manuellement, soit vous vous faîtes aider par l'Assistant Installation de Microsoft Office Developer qui génèrera les options de ligne de commande nécessaires pour démarrer Microsoft Access en mode Runtime avec la possibilité d'exploiter un fichier de groupe de travail par exemple...

Cas particulier pour un environnement réseau

Je vous déconseille en cas d'utilisation en réseau de mettre votre application frontale sur un serveur.

Outre le fait que dans ce cas, plusieurs personnes peuvent partager les mêmes formulaires et autres objets, les temps de chargement et d'exécution seraient horrifiques !

Vous devrez alors déplacer la Base de données ne contenant que les tables sur le serveur dédié car le setup ne sera pas le faire nativement... L'application frontale qui est liée à cette base sur chaque poste utilisateur sera installée dans le dossier Program Files.

A début du document, je vous ai recommandé de travailler dans le contexte réel lors du développement de votre application, à savoir développer votre projet sur votre poste tout en ayant déposé la base de données décentralisée dans un dossier dédié sur le serveur s'il s'agit d'une application multi-utilisateur ou dans le dossier Program Files\Nom de l'Appli s'il s'agit d'une appli mono-utilisateur...

Toutefois, pour un confort de développement, il peut être préférerable de travailler totalement en local et envisager de scinder la base de données plus tard lorsque le projet tire à sa fin dans sa phase de développement.

En cas de développement mutmt-utilisateur, cela permet de se rendre compte notamment des temps de réponse de l'ouverture de certains formaulaires exécutant des requêtes lourdes, auquel cas, il faut envisager d'optimiser...

9-2. Erreur d'exécution au cours des tests

Vous n'êtes pas à l'abri de surprises en matière de bugs et d'erreurs concernant votre application nouvellement installée sur le poste de test. Si vous n'en rencontrez pas, tant mieux. Les plus courantes sont, en général, liées à une omission de la part du développeur vis à vis de l'application et son environnement.

9-2-1. Quelques exemples :

- Vous pouvez très bien voir une erreur qui spécifie qu'il est impossible de masquer une barre d'outils. Vous devez alors modifier les options de démarrage plutôt que compter sur d'éventuelles routines dans votre code qui s'en chargent.

Image non disponible

- Une autre sera liée à l'exploitation d'un composant qui n'a pas été enregistré sur le poste de test. (Erreur 429). Ce cas de figure peut se rencontrer quand vous avez greffé un nouvel ActiveX® dans votre projet, que vous avez créé le MDE (ou le MDB) et fourni ou copié vous-même le MDE (ou le MDB) sur le poste de test sans avoir pris la précaution d'embarquer le composant et de l'enregistrer dans la Base de Registre de Windows du poste concerné…

9-3. Création d'un formulaire de démarrage

Il existe deux cas de figure qui concernent l'obligation de créer un formulaire de démarrage :

- Si aucun formulaire de démarrage n'est stipulé et que votre application est un fichier MDE rien ne se passera sinon l'ouverture d'une fenêtre grise, absente de toutes possibilités sinon celle de quitter Microsoft Access.

- Si une macro AUTOEXEC est présente, elle se doit de spécifier l'ouverture d'un formulaire sinon, même phénomène que précédemment.

Image non disponible

Il est donc conseillé de créer un ou plus exactement de stipuler celui qui doit être chargé au démarrage, par exemple, le menu principal. Vous pouvez aussi créer un formulaire de démarrage spécifique sous forme de «Splash Screen» qui est un formulaire qui s'affichera de façon temporisée comme dans toutes les applications Microsoft au démarrage (§ Word, Excel…).

Ce dernier pourra par exemple vérifier un certain nombre de paramètres avant d'ouvrir le Menu Principal.

Ceci dit, vous n'êtes pas tenu d'opter pour le choix Formulaire de démarrage; En effet, la mise en place d'une Macro AutoExec peut très bien faire l'affaire mais dans tous les cas, un formulaire doit être affiché s'il votre projet tourne avec le Runtime.
Tout dépend des cas et des besoins.

9-3-1. Spécification d'un formulaire de démarrage et des options de démarrage

La boite de dialogue ci-dessous vous permet de définir le formulaire à ouvrir au lancement de l'application que vous avez développée.

Pour y accéder, ouvrez le menu Outils/Démarrage et spécifiez les options comme par exemple, ci-dessous où vous spécifierez le nom du formulaire à démarrer (ici frmAbout)

Image non disponible

Pour une sécurité totale, vous pouvez décocher toutes ou partie des cases mais cela reste risqué si vous n'avez pas prévu le code pour les rétablir ou bien pour accéder à votre application en mode Création, par exemple avec un bouton caché…

Sinon, nombreuses pourraient être les personnes qui posteraient sur le forum en écrivant qu'elles ont suivi ces conseils et que depuis, elles ne peuvent plus rien faire avec leur application…

9-3-2. Exemple de formulaire de démarrage :

Ceci est un formulaire de démarrage sous forme de «Splash Screen» pour l'application qui est citée en exemple dans ce document.

Image non disponible

9-3-2-1. Génération d'un formulaire de démarrage temporisé

Pour concevoir un formulaire de ce type, en dehors de son contenu graphique, j'ai exploité l'événement Timer fixé à 5 secondes et parallèlement à cela, une routine se charge de faire quelques opérations de contrôle pour enfin afficher le formulaire de Connexion ou le Menu Principal selon le type d'application distribuée.

Le Timer permet de temporiser une action. Dans ce cas précis, il permet d'afficher ce formulaire (présentant rapidement l'application chargée, histoire de faire patienter l'utilisateur) pendant 5 secondes avant de l'éliminer de l'écran et afficher ensuite le Menu Principal.

10. Installation du Runtime Microsoft Access sur le poste client

Vous avez deux manières d'installer le Runtime Access, l'objectif se limitant à pouvoir exécuter des applications Microsoft Access.

Il n'y a pas d'intérêt à installer manuellement le Runtime puisque lorsque vous générez un package d'installation qui embarque le Runtime, ce dernier est installé automatiquement. Mais j'ai personnellement été contraint de le faire sur quelques postes, c'est pourquoi j'aborde cette possibilité.

10-1. Installation manuelle

Elle consiste à repérer le dossier Runtime qui est situé sur le CD-ROM de Microsoft Office professionnel 2003 et à lancer le ACCESSRT.MSI.

Vous installez le Runtime Microsoft Access comme vous installez l'application Access en lançant le programme approprié (accessrt.msi)

N'installez jamais le Runtime sur le poste développeur : Cela est strictement inutile et resterait sans objet. Bien que le comportement d'installation s'effectue comme s'il l'installait alors que votre poste possède une version complète de Microsoft Access, cela n'en reste pas moins une opération superflue.

Il n'y a toutefois pas de danger à proprement parler de le faire puisque la vérification est appliquée et du fait que le Runtime 2003 s'installe dans le même dossier que Microsoft Access 2003, il n'y a pas non plus de risque d'interaction avec d'autres versions antérieures du Runtime.

Si vous devez installer manuellement le Runtime sur plusieurs postes en réseau, je vous conseille de copier le dossier complet sur un serveur dédié et installer le Runtime depuis celui-ci. Sinon, trouvez tout autre moyen de le faire (CD-Rom, Clé USB etc…) et lancez le ACCESSRT.MSI depuis le Répertoire en question.

Pour copier le Runtime de Microsoft Access sur un serveur

- Sur le CD.ROM Microsoft Office Professionnel 2003, localisez le dossier Access Runtime.
- Copiez le contenu du dossier du ACCRT de Microsoft Access sur le serveur dans un dossier ciblé:

 
Sélectionnez

..\OFFICEPRO2003\FILES\ACCRT

10-1-1. Lancement de l'installation manuelle sur un poste

L'installation manuelle du Runtime s'effectue comme n'importe quel programme Microsoft à installer…

Vous lancerez donc ACCESSRT.MSI et vous vous laisserez guider.

10-2. Installation automatique du Runtime

L'installation automatique est quant à elle exécutée par le SETUP.EXE d'installation que vous empaquetez lorsque vous générez un Package si vous avez cochez l'option Insérez Access 2003 Runtime.

Voyez le chapitre concerné à la génération d'un Package à l'aide de l'Assistant Empaquetage et déploiement, plus haut dans ce document.

10-3. Une fois le Runtime installé…

Une fois que les opérations d'installation manuelle ou automatique sont achevées, vous pouvez lancer une ou plusieurs applications Microsoft Access depuis un Raccourci (créé automatiquement par le SETUP en cas d'installation par un package généré par l'Assistant Empaquetage et Déploiement) ou depuis l'Explorateur de fichiers.

Les associations de fichiers des applications Access seront mises à jour automatiquement.

11. Différences entre Microsoft Access et l'environnement Runtime

Il est impossible de lancer le Runtime en tant qu'application. Si vous tentez d'exécuter MSACCESS.EXE alors que ce dernier n'est pas la version complète mais le Runtime (ils portent le même nom) vous recevrez un message d'erreur. (voir ci-après)

L'utilisateur ne peut pas accéder aux données dans la base de données autrement que par l'application elle-même. Il ne peut ni voir la structure des formulaires ni voir le code ou tout autre objet issu de l'application. Même si la base de données est située sur un serveur, l'utilisateur sera dans la même situation.

Si les applications qui fonctionnent avec le Runtime de Microsoft Access se comportent, à bien des égards, de la même manière que des applications qui fonctionnent avec la version complète de Microsoft Access (Microsoft Access Runtime est une version du logiciel Access ôtée des objets permettant la conception), il existe certaines différences qui peuvent avoir une incidence sur les approches de conception et de développement :

  • Les fenêtres Base de données et Visual Basic Environment sont masquées de même que tous les modes Création y compris les fenêtres Filtre.
  • Les barres d'outils intégrées ne sont pas gérées mais vous pouvez néanmoins ajouter à votre application des barres d'outils personnalisées.
  • Certains menus (y compris les menus contextuels), fenêtres et commandes sont masqués ou désactivés.
  • La gestion d'erreurs de Visual Basic est nécessaire. Les erreurs qui ne sont pas gérées par le code arrêtent l'application sans aucun avertissement préalable. Pour cette raison, l'emploi des macros est plutôt déconseillé.

Certaines séquences et combinaisons de touches sont désactivées :

Raccourcis clavier Correspondance
Ctrl+Pause Interrompt l'exécution du code ou de la macro.
Maj Empêche l'exécution d'une macro AutoExec et ignore
les propriétés de démarrage des bases de données
lorsque vous ouvrez une base de données.
Alt+F1 ou F11 Affiche la fenêtre Base de données.
Alt+F2 ou F12 Affiche la boîte de dialogue Enregistrer sous.
Maj+F12 ou Alt+Maj+F2 Enregistre un objet de base de données.
Ctrl+G Affiche la fenêtre Débogage.
Ctrl+N Ouvre une nouvelle base de données.
Ctrl+Entrée ou Alt+D Ouvre un objet en mode Création.
Ctrl+F11 Bascule entre les barres de menu personnalisées et intégrées.

11-1. Comment se présente le programme Runtime

Voilà pourquoi vous ne pouvez pas installer le Runtime Access 2003 sur un poste pourvu de la version complète de Microsoft Access 2003 tout simplement parce que le Runtime est installé dans le même répertoire et qu'il ne sera pas installé si cette version est détectée.

Par ailleurs, si une version antérieure complète de Microsoft Access (2000 ou XP) est présente sur le poste devant recevoir le Runtime Access 2003, je vous préconise de procéder à des essais préalables, même si théoriquement, aucun conflit est intercepté excepté les associations de fichiers dans l'Explorateur Windows.

Image non disponible

11-1-1. Tentative de lancement de Microsoft Access Runtime

Il n'est pas possible de lancer le programme MSACCESS.EXE puisqu'il s'agit de la version Runtime.

Image non disponible

Il est impératif de spécifier une Base de données pour pouvoir l'utiliser.

12. Les erreurs liées à l'installation

12-1. Erreur d'exécution 429 lors de l'exécution d'un programme Access

Symptômes
Vous installez une application d'exécution Microsoft Access Runtime ou bien vous exécutez une application Access et le message d'erreur suivant apparaît :

Erreur d'exécution '429' : Le composant ActiveX ne peut pas créer l'objet

Cause
Vous avez installé l'application d'exécution sur un ordinateur où Microsoft Access n'a jamais été préalablement installé. Cette erreur peut se produire lorsqu'un composant n'a pas éét enregistré dans le Registre du système. En effet, lorsque vous introduisez dans votre application un certain nombre de références externes et que votre programme contient des instructions exploitant ces dernières via VBA, ce message apparaîtra et votre application ne pourra fonctionner.

Par exemple, lorsque vous effectuez des appels DAO dans votre application, Microsoft Access utilise la référence de la DLL correspondante à savoir pour DAO 3.6 le fichier dao360.dll situé généralement le dossier

 
Sélectionnez

C:\Program Files\Fichiers communs\Microsoft Shared\DAO 

Dans l'exemple de code ci-dessous, il est supposé que vous avez fait référence à DAO 3.6 Object Library par exemple.

 
Sélectionnez

Set RS = CurrentDB.OpenRecordset ("SELECT * FROM CLIENTS", DBOpenDynaset) 

Résolution
Vous devez enregistrer correctement le ou les composants incriminés. Pour ce faire, vous devez localiser l'implantation physique de ce composant dans votre système et également dans le Registre de Windows.

Vous devez alors faire en sorte que le poste cible dispose d'une version qui corresponde à la version exploitée par votre projet.

Dans le menu Outils / Références de Visual Basic Editor, vérifiez si les références sont correctes (Pas de terme MANQUANT) et que les références cochées correspondent bien à des bibliothèques correctement enregistrées (S'il ne s'agit pas d'un cas avec le Runtime).

Exemple:
Par défaut, les appels DAO se font à partir de ces composants
Microsoft Access 2000 / 2003 => DAO360.DLL

Pour plus d'informations…
Pour plus d'informations vous pouvez aussi jeter un œil ici à la page Résolution de l'erreur 429 lors de l'automatisation des applications Office.

12-2. La commande "Créer fichier MDE" or "Créer fichier ADE" n'est pas disponible

Symptômes
Lorsque vous essayez de créer un fichier MDE ou un fichier ADE dans le fichier d'une base de données Microsoft Access (MDB) ou dans le fichier d'un projet Microsoft Access (ADP), l'un des problèmes suivants se produit :

La commande permettant de créer le fichier MDE ou le fichier ADE peut ne pas être disponible.

- ou -

Le message d'erreur suivant peut s'afficher :

Vous ne pouvez pas créer un fichier Microsoft Office Access ADE ou MDE à partir d'une base de données au format de fichier Microsoft Office Access 2000.

Cause
Ce problème se produit lorsque vous essayez de créer un fichier MDE ou un fichier ADE à partir d'un fichier MDB ou d'un fichier ADP qui est actuellement au format de fichier Microsoft Access 2000 et que vous ouvrez en utilisant Microsoft Office Access 2003.

Résolution
Pour recouvrer cette fonctionnalité, il vous faut convertir votre base de données au format 2003.

Procédez alors comme suit :

  • Fermer votre base de donnée après avoir enregistré les éventuels changements.
  • Dans le menu Outils, pointez sur Utilitaires de base de données et cliquez sur Convertir une base de données puis cliquez sur Vers le format de fichiers Access 2002 - 2003.
  • Dans la boîte de dialogue Convertir une base de données, sélectionnez le fichier de votre base de données ou du projet version 2000 puis cliquez sur Convertir.
  • De là, vous devez spécifier le nom de la nouvelle base de données Access 2003 et éventuellement définir ou sélectionnez un autre chemin où vous souhaitez enregistrer la version convertie.
  • Cliquez alors sur Enregistrer puis sur OK.
  • Enfin, ouvrez le fichier de la base de données fraîchement convertie et générer votre MDE.

Notes...
Pour des informations détaillées sur la résolution de cet incident, cliquez ici.

Cette manipulation libère l'accès à cette fonctionnalité. Toutefois, la génération d'un fichier MDE peut très bien échouer notamment si l'on suppose que vous avez du code VBA mal compilé

Ce paragraphe est issu de l'article 824273.

12-3. Erreur liée à l'utilisation de MouseWheel.dll

Comme nous l'avons vu juste avant, une erreur de type 429 est levée lorsqu'un composant ou une référence ne sont pas correctement enregistrés dans le Registre de Windows.

Concernant l'exploitation de la DLL MouseWheel.dll, c'est un peu particulier.

Symptômes
Votre application fonctionne mais bloque sur certains formulaires et vous ne pouvez plus rien faire voire même, vous ne pouvez plus quitter l'application même si un bouton Fermer est disponible sur le formulaire.

En effet, si cette DLL n'est pas enregistrée correctement par l'installer SETUP.EXE issu de votre package ou bien si vous avez simplement omis de l'ajouter à la liste des fichiers :

- Soit aucune erreur ne sera levée.
Cela est d'autant plus problématique que votre application va fonctionner à peu près mais bloquera ou se comportera d'une façon inattendue dès que vous chargerez un formulaire qui contient le code VBA instanciant la classe MouseWheel.

- Soit vous recevez un message comme celui-ci:

Image non disponible

Dans ce cas, vous ne pouvez rien faire puisse que ce message apparaît sur chaque mouvement de souris.

Vous êtes alors obligé de jongler avec clavier et souris pour pouvoir retrouver la main et tuer le processus Microsoft Access depuis le Gestionnaire de tâches.

Cause
Ceci est tout simplement du au fait que la DLL n'est pas enregistrée sur le poste où a été installée l'application.

Résolution
Pour remédier à ce problème, procurez-vous la DLL MouseWheel.dll et copiez-là dans le répertoire System32 de Windows puis :

- Faîtes une recherche de tout fichier MouseWheel.dll potentiellement présent sur le PC.
- S'il est situé ailleurs que dans le dossier System32 de Windows, déplacez-le dedans…
- Effectuez un double clic dessus pour l'enregistrer directement avec REGSVR32.exe.
- Ou bien Exécutez la commande :

 
Sélectionnez

REGSVR32.EXE C:\Windows\System32\MouseWheel.dll

12-4. Problème de cohabitation des projets Access avec un Runtime Access

Problématique
Vous pouvez rencontrer un léger problème lorsque que vous installez un Runtime Access de version antérieure à une version complète de Microsoft Access sur le poste de votre utilisateur. En effet, de façon systématique dans l'installation des applications Microsoft, les affectations des types de fichiers et leurs associations respectives sont réaffectées au programme venant d'être installé…

Par exemple, si sur un poste doté de Microsoft Access 97 vous installez le Runtime Microsoft Access 2003, toutes les applications réalisées sur ce poste s'ouvriront depuis l'Explorateur de fichier avec la version 2003 du Runtime pour pu que ce dernier ait été installé après ce qui semble être la possibilité la plus probable.

Une autre exemple, plus embêtant cette fois avec un poste doté d'Access 2003 (version complète) où vous tentez d'installer le Runtime 2002 (donc la version antérieure). Les DLLs installées avec 2002 risquent très certainement de rentrer en interaction avec celles de la version 2003. Dans ce cas, il est conseillé de procéder à des essais préalables avant de mettre à disposition le pack d'insatllation de votre application

Dans cet avant-dernier cas, les Bases de données seront impossibles à modifier. Du fait que l'application tourne avec une version particulière de Microsoft Access ou avec un Runtime Access de cette même version, il se peut que celle-ci refuse de se charger; Un message d'incompatibilité de version apparaîtra alors…

Image non disponible

Cause
Le phénomène se traduit par un conflit d'association de fichier de type mdb ou mde pour ce cas.

Les associations de fichiers de ce type n'ont pas été mises à jour sur le poste puisque Windows n'est pas capable d'associer un type de fichier en fonction de sa version mais seulement en fonction du nom de l'extension du fichier lui-même. Pour y remédier, vous serez contraint de créer des Raccourcis appropriés comme suit:

Ancien chemin:

 
Sélectionnez

"Lecteur:\Chemin du Projet\Base2003.mde"

Exemple:

 
Sélectionnez

"C:\Applications2003\Clients\GestionFactures.mde"

Nouveau raccourci à modifier (Runtime 2003) :

 
Sélectionnez

"Lecteur:\Program Files\Microsoft Office\OFFICE11\MSACCESS.EXE" _ 
"Lecteur:\Chemin du Projet\Base2003.mde"

Exemple avec Runtime 2003 (Pas de différence):

 
Sélectionnez

"C:\Program Files\Microsoft Office\OFFICE11\MSACCESS.EXE" _
"C:\Applications2003\Clients\GestionFactures2003.mde"

Exemple Microsoft Access 97 (où le Runtime 2003 est résident) :

 
Sélectionnez

"C:\Program Files\Microsoft Office\Office\MSACCESS.EXE" _
"C:\Applications97\Clients\GestionFactures97.mde"

Veuillez prendre en compte qu'un espace entre le chemin du Programme et celui du projet est présent et que le caractère de soulignement ( _ ) est symbolique pour représenter la continuité de la ligne et ne doit pas être stipulé dans le chemin d'accès

13. Problème lié à la version de Microsoft Jet 4.0

Lors du lancement d'une application Microsoft Access d'une version supérieure ou égale la version 2000, un problème lié à la version sécurisé de Jet 4.0 se manifeste par un message d'avertissement.

13-1. Symptômes lors du premier chargement d'une base de données Access 2003

Si vous venez tout juste d'installer Microsoft Office 2003 Professionnel ou si vous l'utilisez pour la première fois, il peut sembler évident que vous tentez d'ouvrir une base de données d'une version antérieure, par exemple Access 2000.

De là, à l'ouverture, un message d'alerte s'affiche vous invitant à mettre à jour votre version de Jet 4.0.

Image non disponible

En fait, vous pouvez passer cette alerte et continuez sans installer ce service pack. Toutefois, n'agissez comme tel que si vous êtes sûr de la provenance de la base de donnée à ouvrir ou bien si vous en êtes l'auteur.
Il est donc de le télécharger et de l'installer.

Tant que le service pack n'est pas installé, il n'est pas possible de lancer votre application:

Image non disponible

13-2. Obtenir le Service Pack pour le moteur de base de données Microsoft Jet 4.0

Pour obtenir la dernière version du service pack Jet 4.0 veuillez vous rendre directement sur cette page ou bien cliquez sur le lien du tableau ci-dessous pour télécharger directement en fonction de la version de Microsoft Windows que vous utilisez.

13-2-1. Différents noms de fichier correspondants au Service Pack Jet 4.0 selon votre système:

Version de Windows Téléchargez…
Microsoft Windows 2000 Windows2000-KB829558-x86-FRA.exe
Microsoft Windows XP WindowsXP-KB829558-x86-FRA.exe
Microsoft Windows Server 2003 WindowsServer2003-KB829558-x86-FRA.exe
Microsoft Windows 95, Microsoft Windows 98 ou Microsoft Windows NT 4.0 Jet40SP8_9xNT.exe
Microsoft Windows Millennium Edition Jet40SP7_WMe.exe

Vous devez télécharger le Service Pack correspondant à la version de Windows dont vous disposez.

Pour connaître votre version de Windows, il vous suffit de faire un clic droit sur le Poste de Travail depuis l'Explorateur Windows et de choisir Propriétés.

Correctif Windows Vista

Un problème lié au moteur de base de données Jet 4.0 pour la version de Windows Vista existe.
Cet article publié par Microsoft explique la marche à suivre : Cliquez ici pour y accéder
Vous pouvez y télécharger le correctif cumulatif qui résout les problèmes non documentés dans la Base de connaissances Microsoft.

13-2-2. Installation du Service Pack pour le moteur de base de données Microsoft Jet 4.0

L'installation du dernier Service Pack Jet 4.0 s'effectue en 5 étapes: Il suffit de se laisser guider.

1 - Extraction des fichiers…

Image non disponible

2 - Invitation à l'installation

Image non disponible

3 - Acceptation de la licence (Il est évident que vous l'acceptiez)

Image non disponible

4 - Progression de l'installation…

Image non disponible

5 - Fin d'installation.

Image non disponible

Une fois l'installation terminée, il vous suffit de relancer votre Base de données depuis l'Explorateur ou depuis Microsoft Access lui-même.

13-2-3. Relance de l'application de Base de données une fois de Service Pack Jet 4.0 installé

Vous lancez alors votre Application de Base de données et un nouveau message apparaît, vous invitant à choisir si vous souhaitez ou pas bloquer les expressions non sécurisés:

Image non disponible

13-2-3-1. Si vous choisissez Oui

Un message vous invite à relancer de nouveau l'application

Image non disponible

Une fois l'application relancée, une alerte concernant le code VBA s'affiche tout de même…

Image non disponible

Cliquez sur Ouvrir puis l'application s'ouvre alors (ici toujours et encore ChessCircle)…

Image non disponible

13-2-3-2. Si vous choisissez Non

Si vous choisissez Non, ce message apparaîtra à chaque chargement.

Image non disponible

Le fait d'installer le Service Pack Jet 4.0 n'empêche pas l'apparition des messages; Seul le fait que si vous validiez Oui fera en sorte que la protection des expressions soit prise en compte.

Image non disponible

Et que vous choisissez Oui confirmer l'ouverture, un dernier message apparaît.

Image non disponible

Là, on peut penser que coté avertissements de sécurité, Microsoft n'a pas lésiné…

13-3. Comment éviter tous ces messages liés à la sécurité ?

Il est évident que pour une première utilisation, l'apparition des messages d'erreur ou d'avertissement peut paraître utile.

Une fois que vous avez pris connaissance des messages, on peut considérer que la sécurité concernant votre propre application n'a pas lieu d'apparaître sur un poste client.

Il est effectivement désagréable pour un utilisateur final de voir des messages inattendus sur son écran et qui plus est, pour lesquels il ne sait pas quelle initiative prendre.

Le plus souvent, il se voit responsable d'une quelconque mauvaise manipulation qu'il ne lui semble pas avoir commise, ce qui est souvent le cas.

Vous en tant que développeur, vous avez besoin de voir ces messages une première fois mais vous souhaitez que cela ne se produise pas sur les postes utilisateurs.

La meilleure solution consiste alors à affecter une Signature Numérique à votre application ce qui garantie sa source et permet de ne plus voir ces messages.

14. Installation de Microsoft Access 2003 Developer Extensions sur votre ordinateur

Pour installer Microsoft Access 2003 Developer Extensions, insérez le CD Rom de Visual Studio Tools dans votre lecteur et lancez la page Default.htm qui vous propose les différentes rubriques des produits que vous pouvez installer…

Cliquez 2 fois sur Setup.exe

Image non disponible

L'installation démarre…

Image non disponible

Aussitôt lancé, la clé du produit vous est demandée…

Image non disponible

Vous entrez alors la combinaison dans les zones et cliquez sur Suivant (Next)...

Image non disponible

Vous confirmez vos noms, initiales et société… puis cliquez sur Suivant (Next)...

Image non disponible

Cochez la case pour confirmer que vous avez lu et accepté les conventions EULA… puis cliquez sur Suivant.

Image non disponible

Confirmez ou modifiez le chemin d'installation (il est recommandé de laisser tel que)… puis cliquez sur Suivant (Next)...

Image non disponible

L'installation est assez rapide et progresse en vous informant par la barre de défilement…

Image non disponible

L'installation se termine.

Image non disponible

C'est terminé ici. Vous pouvez, si vous le désirez, vérifier la présence de mise à jour en cochant la case appropriée avant de fermer.

15. Glossaire

1 - Batch: Un fichier batch est un fichier contenant un ensemble de commandes qui seront traitées automatiquement comme si elles étaient tapées au clavier les unes après les autres par un utilisateur.

2 - REGSVR32: Le processus REGSVR32.EXE est utilisé pour enregistrer une librairie dynamique (DLL) ou un composant ActiveX dans la base de registre. Ce processus est nécessaire au bon fonctionnement de votre système.

3 - MSDN: MSDN Library est un large éventail d'aide et de documentation pour Visual Studio.NET 2003 et d'autres technologies Microsoft (1,3 Go sont requis pour l'installer).